Technologie médicale
Une branche clé en Suisse
1350 entreprises, 54'500 collaborateurs, un chiffre d’affaires de 14.1 milliards et un volume d’exportations de 10.6 milliards de francs suisses démontrent les performances de la technologie médicale suisse. Engageant 1,1% de tous les actifs, participant à hauteur de 2,2% au produit intérieur brut, de 5,2% aux exportations globales et de 16% à l’excédent de la balance commerciale, cette branche innovante est une perle pour l’économie suisse.
Source d'image: BVMed
Source d'image: BVMed

Quelque 10'000 gammes de produits différentes reflètent la diversité de la technologie médicale qui s’étend des pansements aux tomodensitomètres en passant par les aiguilles, les fauteuils roulants, les appareils auditifs et les stimulateurs cardiaques. A l’origine de quelque 54'500 postes de travail, la technologie médicale suisse emploie ici 1,1% de tous les actifs et affiche ainsi la plus importante proportion d’Europe. Et aucun autre pays de l’UE ne présente dans cette branche une telle densité d’entreprises. D’après l’étude de branche (SMTI) 2016 (DE), l’industrie suisse de la technologie médicale réunit quelque 1350 entreprises, dont 300 fabricants, 480 sous-traitants, 220 commerçants et distributeurs ainsi que 350 prestataires de services spécialisés.

Presque toutes les entreprises de technologie médicale font partie du groupe des PME. 94% d’entre elles emploient moins de 250 collaborateurs. Les 6% d’entreprises de plus de 250 collaborateurs sont principalement des fabricants: il s’agit d’une part d’entreprises internationales suisses, comme Roche Diagnostics, Sonova, Ypsomed et Straumann. D’autre part, les entreprises de production et les filiales de groupes étrangers, comme Johnson & Johnson Medical, Biotronik, Medtronic, Zimmer Biomet ou B. Braun marquent la scène suisse de la technologie médicale.

Une croissance constante du chiffre d’affaires

L’importante densité d’entreprises et de collaborateurs démontrent l’importance économique significative de la technologie médicale suisse: elle a ainsi généré un chiffre d’affaires de 14,1 milliards de francs suisses d’après le rapport SMTI 2016, ce qui correspond à 2,2% du produit intérieur brut (PIB). Depuis 2010, la branche peut faire état d’une croissance continue d’environ 6% par an qui est nettement supérieure à celle du PIB et d’autres industries de Suisse.

La croissance du chiffre d’affaires de la technologie médicale en Suisse est principalement permise par les exportations: affichant un volume de 10,6 milliards de CHF, l’industrie contribue à hauteur de 5,2% aux exportations totales du pays et à hauteur d’environ 16% (5,6 milliards) à l’excédent de la balance commerciale suisse. Les USA et l’Allemagne représentent les principaux marchés à l’export et à l’import.

Une importante force d’innovation

La proportion de la technologie médicale à l’égard des dépenses de santé s’élève à seulement 5%. De nouveaux produits et les procédures médicales les plus modernes améliorent en continu la qualité de la prise en charge des patients et augmentent l’efficacité des coûts. Des dispositifs de haute technologie, des installations 3D et robotisées, des solutions de cybersanté ou des produits pharmaco-médicaux combinés permettent aux entreprises suisses de participer à la lutte pour les premières places mondiales. Le secteur de la technologie médicale local affiche la plus importante densité de dépôts de brevet en Europe. Sa cadence d’innovation est aussi extraordinaire: en 2014, 44% des gammes de produits avaient moins de cinq ans. Les fabricants du secteur de l’industrie suisse de la technologie médicale investissent jusqu’à 30% de leur chiffre d’affaires dans la recherche et le développement en fonction de leur taille et de leur ancienneté. Les nouveaux produits sont principalement le fruit de développements internes, tels que des coopérations, notamment avec des tiers.

Une véritable place forte

Jusqu’à présent, la branche de la technologie médicale profite de l’attrait exercé par la place suisse. On compte notamment parmi les conditions-cadres favorables l’environnement propice à l’innovation, le maintien d’un bon accès à un personnel hautement qualifié et un impôt sur les entreprises relativement faible. La Suisse se caractérise traditionnellement par la haute qualité des prestations que ses entreprises offrent, la présence de hautes écoles et d’instituts de recherche de premier ordre ainsi que par sa stabilité politique et économique. Les micro-groupements régionaux d’entreprises et d’institutions trouvent leur origine dans l’industrie horlogère, des machines-outils et de la pharmacologie. Tout cela a permis une intégration de l’ensemble de la chaîne de production de valeurs de la technologie médicale suisse dans son propre écosystème.

FRDEEN
Faits et chiffres

  • Près de 1350 entreprises (fabricants, fournisseurs, revendeurs et prestataires de services) en Suisse.
  • Près de 54 500 collaborateurs
  • Affichant un chiffre d’affaires d’environ CHF 14,1 milliards, sa part au PIB de la Suisse est de 2,2%.
  • Les fabricants suisses du secteur de la technologie médicale investissent chaque année (en fonction de leur taille et de leur ancienneté) jusqu’à 30% de leur chiffre d’affaires dans la recherche et le développement.
  • Le volume d’export des sociétés de technologie médicale s’élève à environ CHF 10,6 milliards.
  • Les principaux marchés d’exportation sont les USA avec CHF 2,6 milliards et l’Allemagne avec CHF 2,2 milliards.
  • L’industrie suisse de la technologie médicale contribue à hauteur de CHF 5,6 milliards (16%) à l’excédent commercial suisse, ce qui représente un sixième de ce dernier. 
     
  • *Les chiffres reposent sur des estimations sur la base des valeurs du sondage SMTI 2016 (étude en allemand et en anglais) rapportent à l’année 2015